Le fromage, nouvel aphrodisiaque ?

Un nouvel aliment pourrait bien s’ajouter à la liste des produits qui épicent notre vie sexuelle : le fromage. Selon un récent sondage mené par le réseau social et site de rencontres Skout, les aficionados des pâtes cuites, camemberts et bleus auraient plus de rapports sexuels que la moyenne.

Si pour vous le fromage est au sexe ce que la chaussette blanche est à la mode masculine, vous avez tout faux. À l’instar du chocolat et du gingembre, le camembert coulant aurait des vertus aphrodisiaques. Le réseau social et site de rencontres américain Skout s’est amusé à sonder 4 600 de ses membres sur leur consommation de fromage et la fréquence de leurs rapports sexuels. Résultat : les mangeurs du traditionnel Grilled Cheese, un sandwich toasté type croque-monsieur et rempli de fromage fondu, ont plus de rapports sexuels que ceux qui optent pour des aliments « réconfort » comme les biscuits, les gâteaux au chocolat ou les viennoiseries. Plus d’un tiers (32 %) des cheese addicts déclarent ainsi s’adonner aux plaisirs de la chair souvent (comprenez au moins 6 fois par mois), contre 27 % chez ceux qui n’en consomment pas.

Que se passe-t-il dans le cerveau ?

Mais comment le fromage peut-il provoquer le moindre frisson ? Tout est dans le tryptophane, un acide aminé qui booste la production de sérotonine, l’hormone du plaisir, comme l’indique la neurobiologiste Lucy Vincent dans son livre La Formule du désir (Éd. Albin Michel). On le trouve dans le fromage, notamment dans ceux particulièrement forts, comme le roquefort, le munster, le maroilles ou encore l’époisse…

La longue liste des aliments aphrodisiaques

Le fromage s’inscrit ainsi sur la liste des aliments capables d’épicer notre vie sexuelle. Parmi ces aliments, on trouve bien sûr le gingembre – qui stimule la circulation sanguine, notamment au niveau des organes sexuels -, mais aussi les amandes – qui boostent la libido féminine grâce au zinc qu’elles contiennent -, les câpres, aux vertus tonifiantes et stimulantes (selon une croyance répandue en Italie, il serait d’ailleurs bon d’en manger pour lutter contre les problèmes d’impuissance) ; les huîtres – qui contiennent un autre acide aminé, l’histidine, qui échaufferait les zones érogènes lors des rapports sexuels. De quoi composer un plateau repas émoustillant pour ces premières soirées de printemps.



le-fromage-nouvel-aphrodisiaque